guides de l'assurance automobile

ECONOMISEZ JUSQU'A 40% A GARANTIES EQUIVALENTES *

1 - REMPLISSEZ NOTRE FORMULAIRE

2 - COMPAREZ LES DEVIS D'UN GRAND NOMBRE D'ASSUREURS

3 - TROUVEZ L'ASSURANCE AUTO QUI VOUS CONVIENT


L’ASSURANCE AUTO POUR LES SENIORS

IMG_5766-1300x866.jpg

Les seniors voient souvent leur cotisation d’assurance voiture flamber et se retrouvent souvent en difficulté pour trouver un contrat d’assurance auto « décent ».

L’avis des assureurs : des conducteurs « à risques »

Les compagnies d’assurances, considérant la baisse de certaines capacités – visuelles, auditives ou cognitives – classent les seniors comme des conducteurs « à risques ».

Jusqu’à 55 ans, les conducteurs ont encore une chance de trouver des contrats d’assurance auto à des prix adaptés. Passé la tranche de 70 ans, certains assureurs refusent totalement de les assurer.

Conséquence : une prime d’assurance plus chère

Tout comme les « jeunes conducteurs » jugés inexpérimentés, les seniors sont considérés pas les assureurs comme des conducteurs à risques. Pour les compagnies d’assurances, les conducteurs dits « à risques » doivent s’acquitter d’une surprime.

À partir d’un certain âge, il devient même difficile de trouver des contrats « acceptables » dans certaines compagnies.

Alors surtout n’hésitez pas à comparer les offres et à négocier. Les seniors ont aussi des avantages à faire valoir ! Utiliser notre comparateur en ligne pour trouver votre contrat d’assurance auto seniors et recevoir des offres adaptées à vos besoins.

Il y a senior et senior : les arguments à faire valoir !

Pour la Sécurité routière, les seniors ne sont pas si dangereux !

D’après les statistiques, les seniors ont moins d’accidents que les jeunes conducteurs. Les conducteurs seniors bénéficient notamment de leur expérience au volant et restent des conducteurs prudents, ils respectent le Code de la route et la vitesse autorisée. En cas de problème, il s’agit plus d’accidents matériels que mortels.

S’il est vrai que les facultés baissent avec le temps, tout le monde n’a pas les mêmes capacités au même âge. Faites valider votre état de santé par un médecin, vue, ouïe et réflexes, et faites-en part à votre compagnie. Faites valoir votre expérience, votre bonus-malus, votre qualité de vie et la non-prise de médicaments…

Vous pouvez aussi faire valider vos compétences par une autoécole.

La Prévention Routière propose des stages pour conducteurs ayant validés leur permis il y a plus de 35 ans. Ces stages sont très bien vus par les assureurs et peuvent faire baisser votre cotisation.

Notre comparateur d’assurances auto en ligne vous permet d’affiner toutes ces données et de trouver le meilleur prix assurance avec tous les avantages correspondant à votre situation.

À savoir

Une réalité : les réflexes diminuent avec l’âge

C’est un fait, nos réflexes se détériorent avec l’âge. La conduite demande de la concentration et fait appel à des sens comme l’ouïe et la vue, des facultés qui diminuent avec l’âge.

L’acuité visuelle

Le conducteur doit pouvoir voir loin devant lui afin de prévenir les dangers. C’est le sens le plus important pour un conducteur.

  • La réduction de la vision est l’une des principales difficultés. En effet, passé 50 ans, le champ visuel se réduit, les yeux se fatiguent plus vite et des problèmes de vue apparaissent ;
  • les personnes âgées sont plus sensibles aux éblouissements ;
  • À partir de 70 ans, il faut jusqu’à 5 fois plus de lumière pour voir de la même façon qu’à 20 ans ;
  • D’autres capacités visuelles se dégradent également : perte de contraste d’où une difficulté à distinguer certains éléments de l’environnement.

L’audition

Les capacités auditives perdent également de leur intensité. Or il s’agit d’un sens essentiel à la conduite qui permet d’anticiper et d’appréhender correctement l’environnement du conducteur.

  • la qualité de l’audition est moins bonne ;
  • la distinction des sons est beaucoup moins performante ;
  • la localisation de leur origine est beaucoup plus approximative.

Les réflexes moteurs

L’habileté et les capacités motrices du conducteur peuvent également baisser. Certaines maladies décuplent ces effets.

  • difficulté à maintenir la trajectoire ou la modifier en cas d’urgence ;
  • le temps de réaction augmenté ;
  • comme pour tout conducteur, les médicaments prescrits dans le traitement de certaines maladies sont incompatibles avec la conduite du fait de leurs effets secondaires. Il est indispensable de vérifier le pictogramme sur la boîte du médicament pour vérifier s’il n’est pas contraire à la prise du volant.

Des informations de la Sécurité routière :

Article paru le 11/07/2013 à 20:07

Sur Comparez les assurances auto
Abonnez vous à notre Newsletter !
Pour vous inscrire ou vous désinscrire à notre newsletter saisissez votre email ci-dessous :

© 2018 Comparer-les-assurances-auto.com