guides de l'assurance automobile

ECONOMISEZ JUSQU'A 40% A GARANTIES EQUIVALENTES *

1 - REMPLISSEZ NOTRE FORMULAIRE

2 - COMPAREZ LES DEVIS D'UN GRAND NOMBRE D'ASSUREURS

3 - TROUVEZ L'ASSURANCE AUTO QUI VOUS CONVIENT


LE GUIDE DES ACCIDENTS DE LA ROUTE

Accident de la Route.png

© Comparer-les-assurances-auto.com

Premier reflexe en cas d’accident

C’est la rentrée, pour certains d'entre vous il faut reprendre le chemin du travail et avec l’arrivée du mauvais temps les dangers sur la route sont bien présents. Si vous êtes témoin ou victime d’un accident, vos premiers reflexes doivent être de délimiter et de sécuriser les lieux en attendant les premiers secours.

Premièrement servez vous de votre gilet réfléchissant et de votre triangle de signalisation obligatoire pour prévenir d’un éventuel risque pour les autres automobilistes. Si vous en avez la possibilité, les feux de détresse d’un véhicule peuvent être un bon moyen pour prévenir d’une zone de danger.

Par la suite, si l’accident est corporel il vous faut contacter les secours (15 ou 18) et parfois même les forces de l’ordre (17). Ne déplacer pas vous-même une victime, il vaut mieux restez auprès d’elle et la rassurer en attendant le personnel qualifié.

 

Le constat à l’amiable

Une fois que le lieu de l’accident est sécurisé, il faut remplir le constat à l’amiable avec les différents parties. Celui-ci est indispensable aux assureurs pour évaluer la responsabilité de chacun et les causes de l’accident. Dans le meilleur des cas, les différents parties sont d’accord sur les circonstances du sinistre et signent le constat qui doit être envoyé dans les 5 jours ouvrés après l’accident.

Parfois, il arrive que les différents partis ne soient pas d’accord sur les circonstances de l’accident et que l’un des partis refusent de compléter le constat. Dans ces cas là, il ne faut rien signer et envoyer sa propre déclaration officielle à son assureur. N’oublier pas de relever le numéro de plaque d’immatriculation des autres véhicules et de le préciser dans la case observation.

 

Quelles prises en charge

Dans le cas d’un accident mettant en cause au moins deux véhicules assurés, la convention IRSA, passée entre les sociétés d’assurance, permet à un assuré d’être indemnisé plus rapidement et par son propre assureur. Ainsi, ce même assureur qui est en charge du conducteur non fautif indemnisera les frais à son client pour le compte de l’assureur du conducteur responsable.

Pour un accident qui met en cause un véhicule qui n’est pas assuré, il existe le Fond de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages FGAO. Ce fond de garantie peut prendre en charge les dommages matériels sous certaines conditions. Soit le responsable de l’accident est inconnu et la victime à subi des dommages corporels, soit le tiers responsable de l’accident n’est pas assuré.

En cas d’accident avec un animal sauvage l’assureur ne remboursera les dégâts matériels que si l’assurer bénéficie d’une assurance tous risques. 

De même, si le conducteur est seul responsable de l’accident il ne sera pas indemnisé, excepté dans le cas ou il aurait souscrit une assurance complète qui couvre les dégâts occasionnés au véhicule pour tous les accidents. 

Article paru le 03/11/2015 à 14:11

Sur Comparez les assurances auto
Abonnez vous à notre Newsletter !
Pour vous inscrire ou vous désinscrire à notre newsletter saisissez votre email ci-dessous :

© 2018 Comparer-les-assurances-auto.com