Les actualités de l'assurance automobile

ECONOMISEZ JUSQU'A 40% A GARANTIES EQUIVALENTES *

1 - REMPLISSEZ NOTRE FORMULAIRE

2 - COMPAREZ LES DEVIS D'UN GRAND NOMBRE D'ASSUREURS

3 - TROUVEZ L'ASSURANCE AUTO QUI VOUS CONVIENT


LA STRATÉGIE DE CROISSANCE DE L’ASSUREUR GENERALI

assureur-russe.jpg

L’assureur Generali continue d’avancer ses pions en Europe de l’est, cette orientation stratégique se manifeste sur deux volets autour du même axe : la renégociation des accords conclus avec Petr Kellner, le milliardaire Tchèque à l’origine de la création du groupe PPF.

Premier volet :

Generali rachète les 49% que détient l’homme d’affaires tchèque  dans GPH, Groupama devient ainsi majoritaire pour la modique somme de 2,5 milliards d’euros. GPH est un acteur majeur pour les marchés d’Europe centrale et orientale, où il est présent dans 14 pays, il s’agirait par ailleurs d’un des groupes d’assurance les plus profitable de la zone, selon Generali…

Deuxième volet :  un montage financier articulé en 3 temps:

  • Generali cède à PPF ses filiales d’assurance sur le crédit à la consommation dans plusieurs pays dont la Russie,
  • L’assureur italien cède par ailleurs les 27,5% que le groupe détenait dans PPF Partners en échange du rachat de PPF Beta. Cette opération va permettre à Generali de détenir enfin le sésame tant convoité, à l’issue de cette opération, l’assureur détient désormais 38,5% de l’assureur russe Ingosstrakh, et donc une porte d’entrée beaucoup plus convaincante sur le marché Russe.

Pour Generali, on peut interpréter ces mouvements comme un recentrage autour de son coeur de métier dont l’éloignait quelque part sa présence dans PPF partners  (dont l’actionnariat se répartit dans des secteurs aussi divers que la télévision par câble ou les chaînes d’hôtel).

Rationalisation des actifs?

Autre aspect de ce montage Generali récupère les 2% que Petr Kellner possédait jusqu’ici dans son capital, « soldant les comptes » pour ainsi dire entre les deux partenaires conformément aux désirs de Vincent Bolloré, qui avait marqué sa désapprobation au moment de l’accord entre le groupe Italien et l’homme d’affaire tchèque.  Generali a par ailleurs annoncé son intention de céder ses parts dans la banque suisse BSI (ce qui permettrait de récupérer 2 milliards d’euros) ainsi que de se délester de son secteur Réassurance aux USA.

Les relais de croissance dans les pays émergents

L’Europe Centrale est rappelons-le en quatrième position pour le chiffre d’affaire du groupe Italien, il faut donc interpréter ces mouvements comme une tentative de « recohérence » du groupe sur l’Europe. Il faut aussi interpréter ce repositionnement comme un signal fort envoyé aux marchés et aux agences de notation, ces dernières viennent en effet de menacer plus ou moins explicitement les assureurs d’une décote de leur note dans la perspective des exigences qui devraient se faire jour dans les mois et années qui viennent, notamment avec les nouvelles exigences de fonds propres introduites par solvabilité 2 ; la nouvelle du « regonflement » du matelas de sécurité est dans cette perspective de bon aloi pour Generali. Le groupe Italien sait cependant qu’il va probablement falloir investir encore pour consolider ses positions dans les pays émergents, à l’Est toute bien entendu, mais aussi avec l’Asie dans le viseur. Bref : Aller vers les réservoirs de croissance, dans un esprit de « cohérence géographique »…

Article paru le 15/01/2013 à 18:01

Sur Comparez les assurances auto
Abonnez vous à notre Newsletter !
Pour vous inscrire ou vous désinscrire à notre newsletter saisissez votre email ci-dessous :

© 2018 Comparer-les-assurances-auto.com