Les actualités de l'assurance automobile

ECONOMISEZ JUSQU'A 40% A GARANTIES EQUIVALENTES *

1 - REMPLISSEZ NOTRE FORMULAIRE

2 - COMPAREZ LES DEVIS D'UN GRAND NOMBRE D'ASSUREURS

3 - TROUVEZ L'ASSURANCE AUTO QUI VOUS CONVIENT


ACCIDENT AUTO : COMMENT RÉAGIR LORS D’UN DÉLIT DE FUITE ?

delit-de-fuite.png

© Comparer-les-assurances-auto.com

En 2015, les délits de fuite ont connu la plus forte hausse parmi les 50 infractions routières les plus sanctionnées avec une augmentation des cas de 23%.

En cas de délit de fuite, l’assurance auto est très importante, mais faut-il encore pouvoir prouver sa bonne foi pour l’utiliser.

 

Les causes de l’augmentation des délits de fuite

Avec près de 25 millions d’infractions routières recensées en 2015, la France tient encore son rang de mauvais élève. En effet, ces infractions sont en hausse de 1,5%.

Parmi les 50 infractions les plus commises en France, on retrouve à la première place l’excès de vitesse qui représente la moitié des infractions. Dans 9 cas sur 10, ces excès de vitesse sont des petits excès de moins de 20km/h.

L’infraction qui connaît quant à elle la plus forte augmentation est le délit de fuite avec une augmentation de plus de 23% entre l’année 2014 et l’année 2015.

Si l’on regarde de plus près ces infractions, certaines sont certainement à mettre en relation avec les délits de fuite. Tout d’abord, l’augmentation de 14% de la conduite sans permis de conduire, qui peut entrainer la fuite d'un automobiliste responsable d'un accident.

Les défauts d’assurance sont aussi en constante augmentation avec une hausse de 20% entre l’année 2014 et l’année 2015. Ceci peut facilement se comprendre vu le nombre de conducteurs roulant sans permis de conduire. Ces deux infractions peuvent donc être reliées facilement aux délits de fuite car les personnes qui roulent sans permis et sans assurance ne veulent certainement pas avoir à faire aux contrôles routiers.

 

Les réflexes à avoir lors d’un accident

Qu’est-ce qu’un délit de fuite ?

Un délit de fuite est constaté lorsqu’un conducteur d’un véhicule vient de causer un accident de la route et qu’il s’enfuit sans avoir donné son identité.

Selon l’article L231-1 du code de la route, le conducteur fautif risque 3 ans d’emprisonnement, 75 000€ d’amende, une suspension du permis pour 5 ans au plus et un retrait de 6 points.

 

Relevez un maximum d’informations

Lors d’un accident, faites attention car votre assureur pourrait vite se retourner contre vous si vous ne lui apportez pas les preuves de votre bonne foi.

Voici quelques conseils pour vous assurer contre les mauvaises surprises. Tout d’abord, pensez à votre téléphone portable ! C’est le bon moment pour l’utiliser. En effet, il pourra vous être utile dans le but de capturer un maximum d’informations comme la couleur, le modèle, la marque ou encore la plaque d’immatriculation.

 

La technologie pour prouver votre bonne foi

Adoptées depuis un bon bout de temps dans les pays d’Asie, aux Etats-Unis ou encore en Russie, les caméras embarquées ne pourront pas vous servir de preuve devant la justice. En revanche, elles pourront vous être utile auprès de votre assureur dans le but de prouver votre bonne foi lors d’un accident où il y a eu un délit de fuite.

 

Pensez au(x) témoin(s)

Trouver un ou plusieurs témoins n’est pas indispensable, mais cela pourrait pour vous aider grandement dans le but de prouver votre honnêteté. N’oubliez pas d’indiquer leurs noms et leurs cordonnées sur le constat.

Enfin, dernier point, n’oubliez pas d’envoyer votre constat et de porter plainte, ça peut vous paraître évident mais avec le choc de l’accident on n’a pas toujours les idées claires.

 

Article paru le 24/03/2016 à 11:03

Sur Comparez les assurances auto
Abonnez vous à notre Newsletter !
Pour vous inscrire ou vous désinscrire à notre newsletter saisissez votre email ci-dessous :

© 2018 Comparer-les-assurances-auto.com