Les actualités de l'assurance automobile

ECONOMISEZ JUSQU'A 40% A GARANTIES EQUIVALENTES *

1 - REMPLISSEZ NOTRE FORMULAIRE

2 - COMPAREZ LES DEVIS D'UN GRAND NOMBRE D'ASSUREURS

3 - TROUVEZ L'ASSURANCE AUTO QUI VOUS CONVIENT


LA VOITURE EUROPÉENNE PEINE À REDÉMARRER

automobile europe.png

Un marché automobile européen en crise, qui peine à retrouver ses ventes antérieures

Le marché de l’automobile européen en crise

Le marché de l’automobile en Europe, pour certains, n’est toujours pas sorti de la crise. Les ventes en 2014 ont progressé de près de 7% pour le premier semestre, soit 5.43 millions de véhicules en Europe. De plus, concernant la France, on compte près 2 millions de véhicules vendus, soit une hausse de 2%. Des chiffres plutôt optimistes, puisque la courbe s’est inversée en 2014, le marché automobile n’est plus en chute libre, il arrive à se stabiliser. Cependant, certains ne sont pas du même avis. C’est le cas de Carlos Tavares, président de PSA, qui estime le marché toujours en crise, et ce tant que ses deux « chiffres d’or », ne sont pas atteint. Il considère qu’en dessous de 16 millions de voitures vendues en Europe, dont 2 millions en France, le marché restera en crise.

Or, effectivement, plusieurs facteurs nous permettent de constater que le marché de l’automobile européen n’est pas encore tiré d’affaire. Son record historique de ventes date de 2007, avec plus de 18 millions de véhicules vendus en Europe, chiffre que l’on n’est pas prêt d’atteindre à nouveau. Le nombre de véhicules légers augmentent rapidement dans le monde entier, mais cette hausse ne profite que rarement à l’Europe, du fait de la situation économique en zone euro. Outre la stagnation des salaires et le chômage extrême dans certains pays, c’est surtout la situation des constructeurs européens qui induit la stagnation des ventes sur le vieux continent.

Le nombre d’usine est très important, d’où une capacité de production gigantesque. L’Europe se place dans une situation de surcapacité de production par rapport aux ventes actuelles et aux prévisions, d’où un manque à gagner pour les constructeurs, qui augmentent leur prix et freine inévitablement les ventes. Si plusieurs pays européen ont connu plusieurs mois de hausse consécutifs, les ventes en Italie ont rechuté et les hausses peinent à perdurer ou à dépasser les 2%. La zone est encore très faible en croissance.

L’automobile française en hausse

La France s’en tire bien pour une fois. Un premier trimestre prometteur pour l’hexagone avec une hausse de la production de 18% pour PSA, et 12% pour Renault seul, qui sont de belles performances en ces temps difficiles pour le marché de l’automobile. Cependant, il convient de remettre ces chiffres dans leur contexte, à savoir que la production avait divisée par deux depuis le milieu des années 2000.

Mais plusieurs facteurs semblent redonner espoir aux constructeurs français. Tout d’abord, il s’agit de la stabilité, voire légère hausse des ventes de PSA et Renault en France. Il s’agit d’un bon présage malgré cette rude époque. Les constructeurs français se portent d’ailleurs mieux que le reste du marché. Alors que l’ensemble de l’Europe affiche une hausse de 2.5% d’immatriculations, la France présente une hausse de 7.5% !

Que pensent les français de l’évolution du marché automobile ?

Après plusieurs enquêtes menées auprès des constructeurs et consommateurs, il apparait que l’opinion publique soit favorable. L’indicateur est en hausse, révélateur d’une bonne confiance dans la reprise de la progression de l’activité, malgré un rythme ralentit.

Après plusieurs déboires suite à de nombreux licenciements de constructeurs français, le marché créé à nouveau des emplois. L’usine PSA de Sochaux recrute 450 intérimaires pour mettre en place une équipe de nuit, et Toyota France créera 500 emplois supplémentaires à Valencienne pour accélérer la production de la Yaris. Le cercle vicieux semble disparaitre du paysage français.

En conclusion, un marché européen qui peine, une France outsider avec des résultats encourageants. Rien n’est joué, mais la situation est la plus favorable que l’Europe est connue depuis plusieurs années. Pas de quoi baigner dans l’euphorie, mais l’espoir est bel et bien présent. 

Article paru le 08/09/2014 à 14:09

Sur Comparez les assurances auto
Abonnez vous à notre Newsletter !
Pour vous inscrire ou vous désinscrire à notre newsletter saisissez votre email ci-dessous :

© 2018 Comparer-les-assurances-auto.com