Les actualités de l'assurance automobile

ECONOMISEZ JUSQU'A 40% A GARANTIES EQUIVALENTES *

1 - REMPLISSEZ NOTRE FORMULAIRE

2 - COMPAREZ LES DEVIS D'UN GRAND NOMBRE D'ASSUREURS

3 - TROUVEZ L'ASSURANCE AUTO QUI VOUS CONVIENT


CRISE FINANCIÈRE : ASSUREURS ET BANCASSUREURS DANS LA TOURMENTE

assurances-et-crise-financiere.jpg

Les assureurs/bancassureurs ne sont pas non plus épargnés par la « crise Grecque » fort de ce qu’ils avaient pour certains dans leur portefeuille (même si ce sont les assurés qui régleront au final la note), pour d’autres c’est aussi le brutal décrochage de Société générale qui semble les avoir emmenés dans la tourmente, ainsi le 10 août dernier, AXA perdait 10,64% ; et CNP 5,49%. Ce qui était en jeu dans ce décrochage ce sont particulièrement semble-t-il les dépréciations inscrites dans leurs résultats trimestriels, au titre de leur participation au plan d’aide à la Grèce, les bourses européennes ont plusieurs fois « légèrement dévissé » depuis quelques semaines, sous les coups de boutoirs des spéculateurs. Au point que l’AMF, a dû y aller de sa rustine, interdisant – précisément le 10 août, certaines prises de position sur les April, Axa, CNP assurances ou encore Scor et Euler Hermès.

Quid de la bancassurance ?

Il y a exactement un an, certains prédisaient à tort ou à raison que le modèle de la bancassurance, (une spécificité européenne était menacé)  ainsi moneyweek.fr dans l’article suivant estimait que Fortis, ING et KBC avait été engloutis par la crise financière, cela pour plusieurs raison : manque de solvabilité, ou diversifications « fâcheuses » (notamment les fameux crédits hypothéquaires titrisés). Fortis était alors acquis par BNP Paribas ; ING quant à lui se retrouvait partiellement  nationalisé partiellement, avec une séparation des pôles assurance et banque.. .Sous l’injonction tenez-vous bien… De la Commission de Bruxelles.

Un arbitrage pour les banques, du manque à gagner pour les assureurs?

Pour d’autres le modèle de la Bancassurance n’était pour autant pas à remettre en question ; ainsi quelques mois plus tôt encore, plus exactement en mars 2010, alors que la Société Générale venait de racheter la participation de l’anglais Aviva (35 % quand même) dans le capital de Sogessur, (assurance dommage)

Christophe Eberlé confiait à AGEFI que les banques (du fait de l’arrivée des nouvelles réglementations BALE III et Solvabilité II) allaient être confrontées à des « arbitrages »  en ce qui concerne l’allocation de leur capital économique, entre
les « activités bancaires historiques » ou celles – plus rémunératrices  – de l’assurance.

 

Un consultant de Fitch Ratings expliquait même – toujours dans le même article que même avec des stratégies différentes du point de vue de l’actionnariat, l’offre d’assurance n’était pas prête de disparaître des réseaux bancaires… Au grand dam des assurances quelque part…

Article paru le 20/08/2011 à 21:08

Sur Comparez les assurances auto
Abonnez vous à notre Newsletter !
Pour vous inscrire ou vous désinscrire à notre newsletter saisissez votre email ci-dessous :

© 2018 Comparer-les-assurances-auto.com